UPM Docelles – les salariés mettent la pression pour faire aboutir la reprise

La CGT demandait la réunion d’un comité central d’entreprise d’urgence, puisque UPM a renvoyé PochEco retravailler son projet. Le CCE est fixé à lundi et la réunion en préfecture à mercredi. Les salariés sont décidés à faire pression pour que la reprise aboutisse. « Même s’il faut aller à Helsinki ! » assure Denis Schnabel, UDCGT.

De l’avis de tous, le projet de PochEco porté par Emmanuel Druon tient la route. Le PDG a une expérience de 15 ans dans le papier, il dirige une usine qui produit des enveloppes dans le Nord  et est réputé pour ses orientations développement durable. Il défend que produire écologique est plus économique.

Déjà un commercial pour UPM

Il a déjà recruté un commercial pour UPM et il est venu lors de la dernière réunion avec des clients qui veulent du papier de Docelles. Seule la trésorerie serait un peu faible pour tenir sur la durée !

Jusqu’à Helsinki s’il le faut !

« Pas suffisant pour faire capoter le projet de reprise ! « , dénoncent les salariés, qui n’en peuvent plus depuis un an de ne pas savoir ce qu’ils vont devenir. « On a l’impression qu’UPM malgré ses dires refuse la reprise sous n’importe quel prétexte parce que le groupe ne veut pas de concurrence. On a mis 6 mois pour rencontrer quelqu’un du groupe alors que c’est à 2h d‘avion. Nous irons bloquer la production en Finlande s’il faut ! « 

Qu’UPM aide à la reprise

Pour eux, c’est clair, peu importe les moyens mis en oeuvre, mais il faut que cette reprise aboutisse. D’autant plus que le dirigeant assure qu’il veut reprendre tous les emplois. Les salariés demandent à UPM qu’il juge responsable de la situation de maintenir les marchés le temps de la transition et de rajouter un financement si c’est nécessaire pour renforcer la trésorerie.

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page