Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

UPM – Toujours 3 repreneurs en course

3e réunion en préfecture  cet après-midi, entre les représentants des salariés, les élus et la direction pour l’avenir d’UPM Docelles, mais pas de grandes avancées. 3 repreneurs potentiels sont toujours en course. En attendant 1 décision, le groupe lancera mi juillet un plan d’accompagnement social.

 

Une réunion qui laisse aux participants, une impression de stagnation, de non dit. Bien sûr, il faut du temps aux repreneurs, pour monter un projet pertinent et trouver les financements, mais cette omerta du silence laisse le champ aux suppositions de tous genres.

3 repreneurs

Les représentants du personnel commencent à avoir vraiment l’impression « qu’on les trimballe ». « Nous n’avons toujours aucune donnée par rapport au contenu du dossier de reprise, constate Sébastien Saget et Denis Schnabel de la CGT. On nous dit qu’il y a 3 repreneurs, mais ce sont des investisseurs financiers, pas des investisseurs industriels. Donc nous sommes inquiets ».

Monopoly financier

Même impression pour Jean-Marie Lalandre, conseiller régional, qui l’exprime avec véhémence : « Il y a un site qui fonctionne, des commandes, un équipement récent et des personnes compétentes, qu’est-ce qui justifie qu’on ferme le site ? interroge-t-il. C’est le Monopoly financier ! ».

Pour Jean-Marc Louvet, directeur France, il faut attendre de voir si les repreneurs sont crédibles.

Du temps

« Nous redimensionnons notre outil de production et nous recentrons notre projet sur d’autres produits liés à l’énergie. Docelles ne fait pas partie de ce projet. Nous travaillons sur une poursuite de l’activité, mais nous ne pouvons pas être sûrs qu’elle sera possible et ces procédures de reprise demandent du temps».

Il cite en exemple la reprise de l’entreprise Stracel à Strasbourg, également mise en vente, et dont la reprise s’est étalée de septembre 2011 au 6 mai 2013.

Plan d’accompagnement social

Mais du temps, les UPM estiment qu’ils n’en ont pas, puisque le délai fixé par le groupe est de 6 mois, (ce qui mène en juillet).

En attendant, le groupe UPM annonce un plan d’accompagnement social pour mi juillet. Les 170 emplois de Docelles sont concernés. Ce qui fait dire aux délégués : « UPM Docelles 2014, on n’en parlera plus !… ». Et les syndicats n’entendent pas laisser faire.

La prochaine réunion en préfecture est fixée au 8 juillet et le cabinet Secafi mandaté par les salariés pour une expertise devrait rendre son rapport le 21 juin.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page