14 juillet – La Police défile pour la 1ère fois à Épinal

Si le commissaire Michel Klein, directeur de la sécurité publique assistait à chaque défilé du 14 juillet, les personnels jusqu’à cette édition n’intégraient pas le défilé. Cette année, comme la gendarmerie et l’armée, la police a mis en avant pour le public, ses équipes et ses moyens.

La cérémonie du 14 juillet célèbre la prise de la Bastille et la naissance de la République, mais elle a surtout un caractère fédérateur. Il s’agissait déjà à l’époque de rassembler une nation autour des valeurs de la République, et d’apporter un semblant d’ordre et d’unité dans un pays en crise.

Un moment de rassemblement autour des valeurs de la République

Une situation proche de celle d’aujourd’hui dans un monde en mutation régi par les peurs et les reculs. Les attentats sont ancrés dans les esprits, le chômage sévit et les fins de mois sont difficiles et la foule cherche à se raccrocher aux valeurs de la démocratie. Le défilé symbolise « l’âme » de la France, une France unie autour de ses forces de sécurité, prêtes à défendre ses valeurs. »Un moment de rassemblement, un moment de fête et d’unité, mais c’est aussi un moment pour que chacun ait bien conscience de cette menace terroriste », pour le Premier ministre Manuel Valls.

Pas de repli sur une France crispée

Pas de repli sur la nation. » « Je ne suis pas pour la France crispée, rabougrie, qui devrait se diviser« , assure François Hollande, Président de la France. À Épinal ce matin, les habitants étaient rassemblés autour des forces de sécurité, prêtes à défendre haut et fort la liberté, la fraternité et l’égalité. C’est dans cet esprit que la police a rejoint le défilé pour mettre en valeur les hommes et les matériels qui oeuvrent toute l’année pour la sécurité des citoyens.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page