Canoë-Kayak – Les jumelles regardent vers les sommets à partir d’Épinal

Léa et Claire Gaigeot viennent d’intégrer le club de canoë-kayak du GESN. Elles  apportent leurs performances et renforce l’équipe féminine de haut niveau. Elles trouvent une équipe soudée et une dynamique qui les poussent en avant toujours plus loin. Du gagnant gagnant !

Léa et Claire, 18 ans, sont toutes 2 en N1 en kayak individuel. A partir de cette qualification, leur club de Lagny n’avait plus la structure adaptée pour les aider à poursuivre leur progression.

Un esprit d’équipe et une émulation

Bachelière S spécialité SVT, mention très bien, elles ont intégré le Pôle France à Toulouse, où elles poursuivent des études d’ingénieur à l’INSA, et elles cherchaient un club qui puissent leur apporter l’esprit d’équipe et la dynamique pour les entraîner à « performer ». « Nous connaissons le GESN depuis plusieurs années et nous avons toujours été impressionnées par la dynamique du club et sa structuration », explique Claire. Elles ont fait une demande d’intégration au GESN.

vers le très haut niveau

« Toulouse prend en charge l’entrainement quotidien et nous, nous sommes là pour que l’athlète se sente partie prenante d’une équipe et que la dynamique de son club le pousse à se dépasser, explique Julien Gaspard, vice-président chargé de la politique sportive du Club. On s’est posé des questions avant d’accueillir Léa et Claire. Notre rôle premier, c’est de faire monter les enfants qui viennent à l’école de pagaie jusqu’au plus haut niveau. Le but n’est pas de créer une concurrence interne qui les décourage. Mais en fait, il n’y a pas beaucoup de filles en N1. Léa et claire deviennent donc un exemple qui tire les plus jeunes vers le haut. On a dit oui. »

Une organisation efficiente

Léa et Claire, même si elles ne sont pas là depuis longtemps affirment avoir trouvé bien plus que ce à qu’elle espérait.  » Le club est organisé. L’encadrement sait déléguer pour être toujours plus efficace. Je suis vraiment impressionnée par la manière dont le club fonctionne« , confie Claire. Rappelons que le GESN a obtenu le label de la Fédération de canoë-Kayak pour la qualité globale de son activité. un image qui sanctionne 2 ans 1/2 d’efforts pour y parvenir.

Se qualifier en U23 et à l’international

Elles sont à Épinal pour caler les modalités techniques. Et leur objectif est de se qualifier en U23 et de faire des podiums internationaux. A long terme, ce sont les JO de Pékin, elles n’ont pas peur de le dire ! En attendant, elle espèrent gagner en glissé, en précision pour faire moins de pénalités et en régularité. Tout un programme !

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page