Club Méditerrannée de Vittel – Galop d’essai ou parade ?

Jacques Couderc, prestataire du Club Méditerrannée, vient de signer des accords avec la ville de Vittel. Le Club Méditerrannée reprend le centre équestre et lui transfère la clientèle du centre de Pompadour qui vient de fermer en Corrèze. Mais Jacques Couderc vient également de reprendre le centre équestre de Royan ! D’où le questionnement et l’inquiétude des conseillers de la minorité : Diviser la clientèle permettra-t-il de relancer le club de Vittel ?

Depuis novembre 2012, le Club Méditerrannée est en difficulté. Il est déficitaire et perd de la clientèle. Il fallait trouver vite une nouvelle formule pour relancer l’activité.

L’opportunité d’une spécialité équestre

La fermeture du centre équestre du Club de Pompadour en Corrèze, a donné à Vittel,  l’opportunité de reprendre la spécialité équestre. Le Club Méditerrannée a racheté le centre équestre et la clientèle de Pompadour devrait être transférée sur le Club de Vittel.

La ville choisit un projet moins coûteux

Un projet d’envergure régionale avait été envisagé avec la Région et le Département, qui avaient projeté de mettre à eux deux, 1M€ sur les 2,3M€ nécessaires. Mais la ville a fait le choix d’investir moins, 1,3M€, pour un projet plus modeste.

Des travaux en mars

Un prestataire expérimenté, Jacques Couderc a été embauché pour superviser le projet. Les travaux devraient démarrer en mars pour construire 80 box, une carrière et un manège couvert, des installations grand standing opérationnelles en avril à l’ouverture de la saison. L’activité prévoit d’employer 12 moniteurs, d’organiser des concours nationaux, internationaux et de reprendre le polo.

Plus de 20 000 nuitées transférées sur Vittel

Le nombre de nuitées visées pourraient se monter à plus de 20 000, mais les dirigeants espèrent créer une émulation qui aille plus loin. Par contre, les conseillers de la minorité s’inquiètent de voir que Jacques Couderc prend également les rênes du centre équestre de Royan. Ils craignent la division de la clientèle et donc la mise en difficulté du Club de Vittel.

Le club Méd, un pilier de Vittel

« Le club Méditerrannée, c’est 20M€ de chiffres d’affaire sur la ville, c’est 300 personnes en contrats annuels et 700 à 800 de gentils organisateurs, sans compter les séminaires et les colloques. On a une vraie épée de Damoclès au dessus de la tête, justifie Guillaume Godey, conseiller municipal de l’opposition. Il faut absolument réussir cette relance et on a une grosse inquiétude ! »

Des questions et des inquiétudes

Le contrat qui lie le club Méditerranée de Vittel et son financier le groupe Rolaco expire en 2021. Si les nuitées ne sont pas la hauteur, que se passera-t-il ? Autre question, comment les Vitellois auront-ils accès à cette installation du Club Méditarranée ? Dans quelles conditions et à quel prix ? Est-ce que faire tourner le club Méd n’exclue pas la population locale ? Ils veulent veiller à ces 2 aspects de la question et réussir le lancement.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page