Élections départementales – Bernard Binamé et Martine François s’engagent pour Épinal 1

Avec cette équipe, c’est l’innovation qui est leader, à commencer par l’entrée de 17 femmes dans l’assemblée départementale. Bernard Binamé, Martine François, et leurs suppléants, Max Richard et Julie Manchon prônent la co-construction et veulent donner au territoire, une place dans la nouvelle grande région.

« La présentation à Chantraine est symbolique, annonce Bernard Binamé, parce que de Chantraine, on domine géographiquement tout le canton ! ». Puisque le scrutin laisse pour la 1ère fois la même place aux femmes, Martine François sa colistière, prend la parole.

Modernité et solidarité

Femme de terrain, mère de 4 enfants, diplômée en Sciences humaines et impliquée dans le monde associatif, elle veut oeuvrer pour l’intérêt général, rompre la solitude et humaniser les institutions et services. Elle a 2 mots clé : modernité et solidarité. Julie Manchon, sa suppléante, 31 ans, 1 enfant, la rejoint dans son désir d’un département attractif aux conditions de vie équilibrées. Elle travaille sur le secteur petite enfance et insertion.

Un enfant du canton

« Je suis un enfant du canton, plaide Max Richard, suppléant de Bernard Binamé. J’habite à Chantraine,  j’ai été à l’école à Chantraine, au lycée Louis Lapique, je vis à Chantraine et je suis conseiller municipal d’opposition. En tant qu’attaché territorial, je connais donc particulièrement bien le fonctionnement des collectivités et j’amène cette expérience à l’équipe. »e

Des réalités diversifiées

Le binôme s’engage sur un canton dont la réalité est à la fois « urbaine et industrielle au sud, urbaine et résidentielle au centre et plus naturelle à vocation touristique au Nord ».  Ils le font dans un lieu de vie. « Quoi de plus annonciateur qu’un tel lieu pour parler des missions du conseil départemental ? »

Co-construction dans la grande région

Il se veut rassembleur et s’appuie sur « 3 piliers » : unité, proximité, innovation. Fort du passé industriel, le binôme Binamé-François veut construire un avenir technologique, valoriser le territoire dans ses spécificités bois, fibre et image. Mais l’enjeu est surtout de développer des services de proximité adaptés dans le contexte de la grande région et de le faire en co-construction avec d’autres collectivités territoriales.

Divers Gauche

Embrassant des valeurs de gauche, le binôme est soutenu par le parti socialiste, mais veut rester ouvert. Il opte pour le « divers gauche ».

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page