Épinal – Une femme retrouvée poignardée de 53 coups chez elle

Samedi soir, entre minuit et 1h du matin, une amie est passée au domicile de la victime au 21, rue François Blaudez. Une odeur infecte se dégageait de l’appartement et l’amie a aussitôt appelé la police. Les secours ont trouvé cette femme de 45 ans, gisant sur le ventre, sans vie.

Le cadavre était déjà en état de décomposition. Ce qui pourrait bien faire remonter sa mort au réveillon du 31 décembre, peut-être même avant. Des projections de sang ont été relevées sur le mur au-dessus du lit et au sol.

Poignardée 53 fois

La piste criminelle ne fait pas de doute. L’autopsie a révélé que la femme avait été poignardée 53 fois par un objet tranchant ou piquant. D’autres examens doivent déterminer si elle a été frappée et permettre de dater plus exactement la mort, car le chauffage accélère l’état de décomposition. Les policiers d’Épinal et la police judiciaire de Nancy mènent l’enquête.

Homicide volontaire

Le parquet a ouvert une information judiciaire contre X pour homicide volontaire. La victime est décrite comme une femme discrète. D’après son amie, elle était d’origine brésilienne et naturalisée portugaise, mais rien ne précise son statut en France. L’enquête de voisinage n’a pas donné d’éléments qui permettent d’éclaircir ces points.

Sur fond de prostitution…

Il semble toujours d’après le témoignage de son amie, que cette femme soit une prostituée et il est possible que l’appartement soit un lieu « de passe » partagé. L’enquête à ce stade n’a pas encore de réponse à toutes ces questions. Et des incohérences demandent à être fouillées. Comment se fait-il par exemple qu’aucun des autres locataires n’aient signalé cette odeur vraiment nauséabonde ?

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page