Imaginales – Les lycéens ont choisi « Loar » et ils en parlent !

Le Prix des Lycéens donne la parole aux jeunes lecteurs et leur permet de débattre des émotions et interpellations que provoquent les 6 livres sélectionnés. Ils ont distingué Loar de LoÏc Henry. Camille et Maxime, lycéens de 2e et Rémy en terminale parlent de leur choix.

« Le reste de la sélection était nulle, seul Loar se distinguait avec un peu de fond« , déclare Camille. C’est clair, net et précis, pour elle, les autres livres auraient pu être des sélections pour les Collégiens, « Avec moins de scènes de sexe, qui n’apportent pas grand chose de plus », précise -t-elle. Apparemment, Camille sait ce qu’elle veut trouver dans un roman ! Maxime et Rémy ne sont pas d’accord avec cette façon un peu abrupt d’aborder les choses.

Des univers et des auteurs différents

« Moi, j’ai bien aimé tous les livres de la sélection, oppose Maxime. Il y avait des univers et genres différents. Cette diversité était intéressante« . Posément, il exprime son avis. Camille n’a pas le monopole ! avis partagé par Rémy qui trouve un vrai plaisir à découvrir des auteurs.

Ils sont accros

« J’ai été absorbé par la lecture de Loar, raconte-t-il. Je n’arrivais pas à le lâcher. On devait éteindre vers 22h et à 23h, j’étais toujours dedans ! je voulais savoir la suite. J’étais tellement porté par l’histoire. C’était addictif ». Le lecteur est tenu en haleine. Un bon point pour l’auteur !

Des personnages complexes à la personnalité aigüe

« Ce qui est intéressant dans cette histoire, c’est que chaque personnage donne son point de vue sur la situation et les jeux de pouvoir et ce sont des façons de voir, des éclairages différents« , commente Camille. Pas des bons et des méchants, mais des opinions nuancées proches de la complexité humaine. c’est ce qui a plu à nos 3 compères.

Des débats plus ou moins animés

Camille regrette que dans son groupe, le débat ait été limité. « Les opposants présentaient plutôt des arguments contre Loar plutôt que pour défendre leur livre« . Dans les autres groupes, il semble que la discussion ait été plus argumentée.

Lien avec l’actualité ?

« Cet affrontement de puissances m’a fait penser à la guerre froide », associe Rémy, alors que Camille a juste apprécié le plaisir de se plonger dans l’univers de cette alliance de planètes et jeux de pouvoir, sans se référer à de l’actualité.

Suite ou non ?

Rémy et Maxime sont tout émoustillés et attendent la suite. « On a envie de savoir ce qu’ils vont devenir … » . Camille préfère ne pas être déçue. « Pas besoin de suite, l’histoire se suffit à elle-même, parce qu’avec la coupure on perd le rythme, on oublie un peu les situations. Mais le travail de recherche derrière l’histoire est impressionnant ». Et sur ce point, ils sont tous d’accord.

Des portes ouvertes

On voit que la démarche a porté ses fruits. Les lycéens prennent un vrai plaisir à lire. Ils savent être critiques et l’expriment ! Les imaginales, c’est aussi ça.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page