Le capitaine Jean-Luc Petit quitte l’altitude pour les côtes de Beaune !

Le commandant de l’Escadron de sécurité routière des Vosges poursuit sa carrière avec l’EDSR de la Côte d’Or. Il quitte les hauteurs pour les vignobles. Il avait débuté à Saint-Étienne-les-Remiremont, et c’est avec une certaine émotion dans ce même escadron qu’il faisait ses adieux hier.

Arrivé le 1er août 2011,  le capitaine Petit aura passé 4 ans sur le département. C’est le Colonel Chevigné qui retrace au nom du Colonel Gilles Martin, commandant du groupement des Vosges également sur le départ, son parcours.

Des résultats

Le colonel salue la capacité du capitaine Petit à oeuvrer collectivement, son dynamisme et ses résultats : « Moins de 30 tués sur les routes des Vosges en 2013, ça n’était encore jamais arrivé ! ». Homme impliqué, il a géré avec efficacité les « chasses » poursuites dans lesquelles la brigade motorisée se trouve souvent entraînée ou l’organisation de nombreuses opérations de vols de carburant, qui faisait l’actualité l’année dernière.

Un commandant exposé …

« Les militaires de l’EDSR sont particulièrement exposés », souligne le colonel. L’occasion d’évoquer l’humanité du commandant, attentif à son équipe. Le colonel Chevigné souligne sa franchise, sa loyauté et sa courtoisie, mais assure qu’il n’irait pas jusqu’à le suivre dans ses frasques aériennes. Une passion qui l’a laissé perché dans un arbre l’année dernière, après un saut en parapente un peu épique ! Eh oui, le capitaine Petit aime « s’envoyer en l’air » et parfois l’atterrissage est un peu rude !

Attention aux paliers !

En Côte d’Or, le capitaine Petit sera à la tête de 137 militaires au lieu des 47 dans les Vosges. Il devra gérer des flux routiers plus importants et une délinquance plus conséquente. « Attention aux atterrissages dans les vignes ! », lui conseille avec humour le Colonel avant de lui souhaiter bon vent ! Mais avant, le capitaine Jean-Luc Petit a tenu à remercier son équipe pour ses 4 années de travail partagées.

 

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page