Le Comité de quartier Saut-le-Cerf cherche à s’étoffer

Vendredi, c’était l’assemblée générale du comité inter quartier de Saut le cerf à Épinal. Une équipe qui cherche à se renouveler, parce qu’après 31 ans de bon fonctionnement, les bonnes volontés s’épuisent un peu. Astrid Pateux a fait le pas et rejoint le conseil d’administration.

Cette année, les activités qui sont désormais bien rodées, seront maintenues malgré un loupé. Les membres du conseil ont laissé passer la date limite des demandes de subvention. La ville ne pourra donc pas apporter sa contribution aux actions menées. Mais les financements privés ont compensé le manque à gagner.

Les animations maintenues

Comme chaque année, le temps fort de l’été sera le vide grenier. Le CIQ présentera cette année encore des vélos décorés aux folles journées du vélo et participera à la marche santé environnement. La dégustation du Beaujolais nouveau en novembre étant un vrai succès, elle sera renouvelée. Le CIQ décore toujours les sapins du quartier et réalise un char pour la Saint-Nicolas. Elle assure également diverses animations (dont le carnaval) avec les écoles et le centre APF (personnes handicapées).

Un collectif sécurité de circulation

Le CIQ et le centre Léo Lagrange, ont co-animé un collectif pour résoudre les problèmes de circulation. L’occasion pour les habitants de soulever avec la ville, les questions de sécurité, lui demander d’ajouter des passages piétons, de gravillonner la rue des boutons d’or, de sécuriser les traversées de routes pour les pistes cyclables ou le carrefour zone verte dangereux … Autre problème évoqué, le mauvais état du revêtement des trottoirs qui ne permet pas aux personnes en fauteuil de rouler sur les trottoirs. Du coup, elles passent sur la chaussée.

Plus de passerelle, mais comment traverse-t-on ?

Les habitants du quartier demandent un moyen de traverser la route de Jeuxey en sécurité et sans aller trop loin. La passerelle qui reliait l’Enstib (école du bois) à la zone d’activité, a été démolie pour des raisons de sécurité. Mais la reconstruire coûterait près de 266K€ et la municipalité a annoncé qu’elle ne pourra pas y mettre une telle somme. Pas de passerelle donc, mais le problème de la traversée reste entier. « Peut-être en faire le prochain défi du bois », suggère le président, Aurélien Thouvenin. Stationnements, passage pour des poussettes, zone 30 ou pas, radar … des solutions sont suggérées à la ville.

Un quartier sûr

Pour le capitaine Hell, agent référent de sécurité, le Saut le cerf est un quartier très calme. « Il n’y a eu que 66 faits depuis le début de l’année, argumente-t-il, pour les personnes qui les vivent, c’est toujours trop, mais il n’y a eu que 5 vols et seulement 5 personnes ont déposé une plainte pour troubles de voisinage. » Le quartier aurait enregistré cette année, une baisse de 50% des faits en pénal. Pourtant, une personne s’est fait cambriolée 8 fois et une autre 4 fois. Inutile de préciser que tous 2 ne partagent pas cette vision optimiste…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page