Pourquoi la maternité de Remiremont est-elle menacée de fermeture ?

La maternité de Remiremont est menacée de fermeture. Elle compte 800 naissances par an. C’est largement au-dessus du seuil limite de 300 ! Elle fonctionne plutôt bien avec 5 praticiens et leurs équipes, des locaux récemment rénovés, un plateau technique pratiquement neuf. Élus et usagers ne comprennent pas pourquoi c’est elle qui est dans le collimateur !

Si les regroupements et mutualisations sont à l’ordre du jour pour faire mieux avec moins, les élus et usagers ne comprennent toujours pas pourquoi c’est Remiremont qui est visé.

Plus de naissances et plus de praticiens

« On nous parle de concurrence avec la maternité d’Épinal, mais les patientes ne pourront pas faire 1/2h en plus. On sera loin des 30 minutes de trajet maximum recommandées ! s’insurge François Vannson, président du Conseil départemental et député du secteur. Et la maternité d’Épinal ne fait que 500 naissances par an. nous avons 5 praticiens et leurs équipes environ 35 personnels soignants alors qu’Épinal n’en a que 2″.

Des trajets trop longs pour la montagne !

« L’hôpital n’est pas dans une situation budgétaire catastrophique, argumente François Vannson. Le plan de redressement est suivi, les objectifs sont tenus. Supprimer la maternité serait nous dépouiller complètement. La question de la qualité de soins se poserait de manière aigüe. On dessert la montagne et les stations de ski, il faut en tenir compte, les temps de transport sont augmentés. Et on a aussi une population de Haute-Saône, qui ne pourra pas aller à Épinal, les trajets seraient trop longs ! De plus, Épinal ne sera pas en capacité d’absorber toute l’activité de Remiremont. »

Fermer le 1er employeur du secteur serait une catastrophe !

Pour les locaux, c’est clair, c’est NON ! Ils s’opposeront à cette fermeture avec tous les moyens dont ils disposent. Une pétition circule et elle a déjà recueilli plus de 4760 signatures. Le député annonce qu’un courrier signé de tous les députés et conseillers départementaux, va être envoyé à la Ministre de la santé, qui a déjà été saisie. « Remiremont n’a pas d’alternative ! Nous n’avons pas de clinique privée. On ferait mieux d’envisager une fusion privé/public sur Épinal, plutôt que de démunir le secteur Montagne ! C’est aussi un des principaux employeurs du secteur et enlever la maternité est une première étape avant de fermer l’hôpital. Ce serait une catastrophe ! ».

Des discours et … des actes contraires …

Un avis que partagent bien des politiques et les habitants. Fermer la maternité alors qu’on parle de renforcer les réseaux de santé de proximité, d’accès aux soins pour tous est totalement contradictoire. Y-aurait-il 2 poids 2 mesures ? Les discours et les actes en complète incohérence ? « Ce que j’attends du gouvernement, assène François Vannson, c’est un signal fort en direction du monde rural. Sinon pour nous, c’est la triple peine ! (plus de soins, plus d’emploi et plus d’existence reconnue).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page