Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Saulxures-sur-Moselotte – Après le collège, le lycée professionnel !

Après le collège fermé en juin dernier faute d’effectif suffisant, c’est le lycée professionnel qui est sur la touche. Élèves, professeurs et parents l’ont appris avec stupeur mardi dernier. Ils tenaient cet après-midi, une assemblée pour voir comment le défendre.

Décrétée personne non grata, la presse n’a pas été autorisée à assister à l’assemblée. Heureusement, décidés à alerter les Vosgiens, professeurs, parents et syndicalistes sont venus à elle, à l’extérieur de l’établissement !

 Ça nous est tombé dessus

« Nous sommes très inquiets, déclare Claude Huvet, professeur d’anglais. Ça nous est tombé dessus mardi, sans qu’on ait rien vu venir. Nous ne savons pas ce qu’il va advenir des élèves et des professeurs ! Nous ne croyons pas véritablement à cette soi-disant fusion ».

Un démantèlement !

Il est prévu que les élèves suivent l’enseignement général au lycée Malraux de Remiremont de manière à renforcer les effectifs des 2 lycées et que ceux qui suivent la formation bois, reviennent sur le plateau technique à Saulxures-sur-Moselotte. « C’est la fermeture annoncée l’année suivante, poursuit le professeur. Comment voulez-vous que des parents acceptent que leurs enfants perdent autant de temps dans les transports ? Ils les inscriront ailleurs ! C’est un démantèlement !  ».

Le bassin une nouvelle fois frappé

« Inquiétude » est le mot clé face à cette nouvelle épée de Damoclès. Il faut rappeler  qu’en juin dernier, c’était le collège qui était fermé faut d’effectif suffisant.

« Le bassin souffre déjà assez comme ça, c’est difficile de voir qu’il est une nouvelle fois frappé ! On ne comprend pas. »

Proviseur avisé lundi dernier

Les familles se mobilisent et tentent de rallier  les élus. Parents, syndicats et profs sont décidés à faire tout ce qu’il sera nécessaire pour garder leur lycée. « Denis Lemonier, proviseur du Lycée Professionnel de la Haute Moselotte, dit l’avoir appris lundi. C’est aberrant que le rectorat et le conseil régional puissent prendre une décision sans que le proviseur  ne soit au courant ! »

La seule machine de ce type en Lorraine

« Des travaux viennent d’être faits à la cantine. Le CDI a été rénové. On a un équipement que de nombreux professionnels nous envient et des conditions de travail optimales, c’est incohérent ! », protestent en chœur les professeurs. Sans parler de la nouvelle machine, un centre d’usinage à commande numérique, le seul en Lorraine, qui a coûté 213 000€ !

Et la filière bois ?

Le lycée compte 45 personnels et accueille 100 élèves et 20 apprentis. Il propose 3 bacs de la filière Bois et 1 bac de la productique mécanique, dont il n’a plus que la terminale.

Ici, c’est l’incompréhension qui domine. La Lorraine déclare que le bois est une filière d’excellence pour la région. La filière bois est un élément clé du nouveau pacte Lorrain. C’est sur le bois que la Lorraine projette de construire son avenir et elle programme la mort lente d’un lycée labellisé dans cette filière !

Tenter le tout pour le tout !

Mais élèves, professeurs et parents sont bien décidés à dire haut et fort ce qu’ils en pensent; Ils tenteront tout pour garder leur lycée, même s’il faut interpeller Arnaud Montebourg, Ministre du redressement productif ou faire parvenir un courrier à Vincent Peillon, Ministre de l’Éducation nationale !

Communiqué de la région :Lycée de Saulxures-sur-Moselotte, de nouveaux chemins de réussite pour les jeunes en formation initiale professionnelle (communiqué de presse) 14.01.2014

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page