Triomino et Emmanuel Séjourné, un quatuor extraordinaire !

Un trio de percussions, ce n’est pas courant, mais lorsque batteurs et timbaliers se joignent aux claviers, cela fait un quatuor extraordinaire ! Une prestation exceptionnelle qui s’est joué mardi à l’auditorium de la Louvière.

Le Trio composé de Denis Riedinger, timbalier à l’Orchestre Philarmonique de Strasbourg, de Yannick Giuliani et Jonathan Haessler, professeurs de batterie, accompagnés d’Emmanuel Séjourné s’en sont donné à coeur joie devant une cinquantaine d’amateurs avertis.

Un ensemble instrumental unique

Le coté exceptionnel de cet évènement était renforcé par les développements techniques et musicaux des percussionnistes, qui avaient fait le déplacement d’Alsace avec leurs instruments expérimentaux. Cymbales en zinc plates ou déformées, timbales avec peau tendue piquée sur châssis bois, batteries plates et « mur du son » en « Cool Drum », percussion MiDi synthétisée, etc..

Retrouvailles musicales

Denis Riedinger retrouvait Alice Clavel du Conservatoire Gauthier d’Epinal, qui avait été son professeur à Sarrebourg quand il avait 15 ans. Trois d’entre eux avait eu le même professeur, Jean Patigne, timbalier à l’Orchestre Symphonique de Strasbourg, aujourd’hui retraité, qui leur a donné l’envie d’explorer divers registres.

Une prestation en decrescendo

Débuté avec des partitions solo plutôt avant-gardistes, le concert a adopté un rythme plus mélodique , quand Emmanuel Séjourné entame « Girl on sphère » du jeune russe Inocenti IVANOV ou « Un tel amour » de sa composition. Triomino  enchaine avec « Ballade un soir d’orage » de leur propre composition et »400 Watts ». Des émotions accessibles au tout public.

Master class en préalable

Une belle expérience qui a certainement fait écho, puisqu’il y avait eu en préalable au concert, une Master Class de découverte des instruments et combinaisons musicales avec une trentaine de jeunes percussionnistes.

Valentin Vaxelaire

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page