Actualités

Confédération Paysanne – L’accord avec Lactalis ne résout rien !

275€ en moyenne, ça ne couvre pas le coût de production (350€) ! Pour Thierry Jacquot, c’est une goutte d’eau dans la mare. Ce n’est pas une crise conjoncturelle, c’est une crise structurelle. Il faut obtenir une régulation européenne ou ça n’ira jamais !

« Nous sommes dans un système productiviste. Après la guerre, c’était justifié, mais on a continué à pousser les productions. Avant, il n’y avait que quelques pays producteurs. Aujourd’hui, tous les pays sont capables de produire. Le 1er producteur de lait au niveau mondial, c’est l’Inde et Lactalis investit en Inde. On ne va pas pouvoir continuer à produire à outrance. Il faut en faire quelque chose de ces produits. Stéphane Le Foll veut mettre en place une prime pour le lait non produit ».

Une prime pour ne pas produire !

Vu de l’extérieur payer pour ne pas produire devient hallucinant ! On marche sur la tête. On donne aux bêtes un complément alimentaire et des protéines pour produire plus mais on va toucher une prime pour ne produire moins !!!

Revenir à une indépendance alimentaire par territoire

« Il faut complètement changer de système et revenir à une indépendance alimentaire pour chaque territoire, poursuit la Confédération paysanne Il faut produire de tout partout et éviter les grands déplacements. Les collectivités freinent pour se servir en local parce que le ticket de cantine va être plus cher, mais les gens ne se rendent pas compte qu’ils paient par d’autres biais ».

Un prix de repas largement augmenté au final

Les aides aux agriculteurs, la dépollution …  sont payés par les contribuables. Donc au bout du compte, les gens ont payé très cher leur alimentation ! Mieux vaut augmenter le prix du repas, qui est une dépense essentielle et ne rien payer en plus. « Ça  serait plus sain, ça ferait vivre les villages et créerait des emplois », conclut Thierry Jacquot, mais les choses ne semblent pas évoluer dans ce sens-là.

B.Boulay

Journaliste, c'est mon job ! J'aime les rencontres qu'il suscite, la diversité des milieux où il nous mène, les enjeux qu'il explore. J'apprécie le jeu de fil de fériste de l'éthique, qui parfois nous complique bien la vie... Après plus de 15 ans d’actualités locales, ACTU 88 est né. L’essentiel en toute simplicité. ACTU 88, c’est un journal indépendant, une aventure, un regard. C’est l’histoire d’hommes et de femmes qui donnent du sens à des projets. C’est la vie d’un territoire face aux enjeux de l’avenir. Faites-en un favori et contactez-moi ! ACTU 88 sera ce que vous en ferez ...

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page