Défis du bois – Le temple de l’expérimentation

Couronnement de l’aventure de cette 10e édition des Défis Bois aujourd’hui à Épinal, avec l’attribution des prix. Des équipes épuisées mais rayonnantes, qui une fois de plus, ont montré leur aptitude à concilier des compétences et des sensibilités différentes pour faire émerger des créations personnalisées et prometteuses. La relève tient la ruelle !

« Ce qui est important, assure Luc Schuiten, parrain de cette édition, c’est l’aventure humaine ! Ce que j’ai ressenti ici, n’existe pas ailleurs. Il y a une valeur ajoutée, une émulation. On se surpasse par l’intelligence collective ».

On peut faire mieux que le standard !

Déplorant l’anonymat des boîtes standard que l’on construit aujourd’hui, « design, mais toutes les mêmes », le parrain conseille aux futurs constructeurs, de dessiner tout ce que qu’ils ont en tête. »Une idée, ça vient en une fraction de seconde et ça repart aussi vite. Une idée qui n’est pas captée est une idée perdue. La standardisation réduit tout, on peut faire beaucoup mieux, en adaptant l’habitation aux besoins et à son environnement ».

Dedans-Dehors

« Toute maison est un dedans, décrit Jean-Claude Brignon, mais le dedans n’existe que par le dehors. » Jeu de dehors-dedans, le Traboulangle offre un espace intime d’ouverture pour un dialogue privé avec un tilleul. L’équipe 1 reçoit le prix de la transition. L’équipe 6 et sa Foligneuse en négatif  suspendue décroche le prix de la radicalité et celui de Metsa Wood.

Dialogues coquins ou non

Plus délurée, la Discreligneuse coquine de l’équipe 7, qui promet des humeurs du soir et guette les beautés en fleur. Elle aura le prix de la grâce et le prix du Monitor. L’Abritabre de l’équipe 5 ouvre le dialogue entre un tilleul majestueux et un frêle cornouiller malicieux. Il conquiert le prix du paysage et le prix de la Charpente Houot.

Nouvelles perspectives

La Foliographie, contrairement à ce que son nom suggère obtient le prix de la cohérence et celui du Pays d’Épinal Coeur des Vosges, alors que l’Escaèdre décroche le prix de la technicité et le prix SF Intec pour son envolée spiralée. Prix de la performance pour les nouvelles perspectives  qu’ouvre l’Heptaplosion, du rêve et prix Siat pour Élévasion et son emballage cadeau et prix de la finesse pour le propyl-Hêtre.

Aérienne et décalée

C’est Trifolie qui remporte le 1er prix en s’élevant avec élégance vers son arbre, une folie à la fois fermement ancrée, mais aérienne et décalée. C’est cette équipe qui soufflera les bougies du 10e anniversaire. Chaque membre de l’équipe possède un morceau du gâteau mais il faudra assembler les morceaux pour redonner du sens à l’ensemble. Subtil symbole !

A revoir tout l’été

Les oeuvres seront encore visibles tout l’été, mais elles seront déplacées sur l’Espace cours. La ruelle des Foligneuses vous attend !

http://www.actu88.fr/fin-des-defis-les-talents-sont-sortis-du-bois/

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page