Golbey – Michelin annonce 65 embauches en 2016

Alors que les entreprises font plutôt grise mine, Carrie Jane Bernard, directrice du site Michelin Golbey annonce une croissance exceptionnelle (11% en moyenne), plus de 65 embauches en 2016 et 19 millions d’investissement sur 2016 et 2017. Des nouvelles qui font remonter le moral !

Michelin Golbey ne fabrique pas les pneus, mais les renforts métalliques qui lui donnent résistance et performances. « A Golbey, le premier métier est le tréfilage, explique la directrice, c’est à dire l’étirement par traction du fil d’acier de 1m à 2km. Le fil passe d’une épaisseur de 1cm à celle d’un cheveu ».

La seule au monde à fabriquer des câbles haut de gamme

L’usine de Golbey est la seule au monde à fabriquer des câbles haut de gamme pour les camionnettes de tourisme. D’où la croissance forte prévue pour 2016 qui est en moyenne de 11% mais peut aller jusqu’à 17% sur l’assemblage, la production de câbles et de tringles. « Depuis 2012, la croissance a été de 22%« , détaille Carrie Jane Bernard, qui veut faire savoir que l’entreprise a des résultats enviables.

Un site performant et réputé

Même si le marché de niche est en progression en Amérique du Nord, l’usine de Golbey est également boostée par la récupération des marchés d’une usine italienne, qui vient de fermer. La réorganisation leur profite. « Nous faisons partie des sites performants et réputés, ça attire les contrats », se réjouit la dirigeante. Golbey fabrique du fil laitonné pour l’usine de Zalau en Roumanie, le fil tringle zingué pour son usine de Trèves en Allemagne et des câbles et tringles pour l’Europe et l’Amérique du Nord.

80 000 T d’acier transformés

Dans ses ateliers de préparation, les opérateurs de production transforme 80 000 tonnes d’acier. Le fil est étiré, puis traité pour donner du fil laitonné ou zingué. Les câbles sont alors assemblés pour former les bobines prêtes à être livrées. Dans un 3e atelier, les fils zingués sont tressés pour former les tringles qui vont donner au pneu son adhérence.

De nouvelles machines pour un nouveau câble

Pour répondre à la demande, Michelin met en place un programme d’investissement de 19M€ sur 2 ans, pour acquérir des machines qui permettront d’augmenter la capacité de production et réorganiser ses surfaces de stockage. L’usine lance un nouveau câble 6-23. Un atelier était déjà équipé. Deux autres devraient suivre.

Il faut 10h pour fabriquer une bobine

« Ce qui change, c’est la taille des bobines. Elles sont plus volumineuses, mais demandent moins de manipulations. C’est plus ergonomique, plus performant et ça permet d’augmenter la production », explique le responsable de production.  Un agent gère un parc de 40 machines. Environ 9 à 10 bobines de 34km de fil sont fabriquées chaque jour. Chaque bobine pèse 400Kg. « Il faut compter 10h pour fabriquer une bobine« , précise l’opérateur.

614 salariés fin 2016

Le groupe qui employait 548 salariés en 2015, prévoit de passer à 614 fin 2016. « Au total, avec les renouvellements des départs à la retraite, ce sont 100 à 135 embauches qui sont programmées », souligne la directrice. Michelin Golbey travaille avec Pôle emploi pour un recrutement efficace et local. « Les postes sont complexes et nécessitent une formation de 11 à 20 semaines avec des formateurs et des tuteurs. C’est un vrai investissement sur les hommes et les femmes ».

2ème de France pour l’engagement des salariés

Pour pouvoir postuler, il faut avoir 2 ans d’expérience industrielle, avoir de bonnes capacités d’apprentissage et être autonome. La direction travaille sur la diversité et cherche également à renforcer l’embauche de femmes, encore minoritaires dans ces métiers industriels.  Mais le résultat est à la hauteur des attentes : « Nous sommes 2e en France pour l’indice d’engagement de nos salariés et pour le taux d’absentéisme qui est un des plus faibles ». Une fierté bien méritée aujourd’hui.

 

 

 

http://www.actu88.fr/michelin-les-derniers-equipements-inaugures/

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page