Actualités

Les larmes du rires – Embarquement immédiat pour le rire !

Du rire et de l’humour à fond la caisse du 3 au 14 octobre au Centre des congrès, mais aussi de la poésie, des causes à défendre, des acrobaties et beaucoup d’émotion ! Un festival bon pour le moral ! Ça démarre vendredi avec la compagnie Acidu et Erik Bouvron. l’Afrique, les autres, un autre continent, un autre peuple, de l’émotion en masse et une « pétillance » irrésistible.

Trois médecins viendront vous accueillir et sûr, ils pourront vous soulager de vos moindres maux, mais surtout de quelques écus ! Forts du serment d’hypocrite, ils vous livreront une facétie acidulée et décalée.

L’Afrique poétique et drôlissisme

Avec Éric Bouvron, vous voyagerez en Afrique. Une promenade sur les rires de l’imaginaire, tout en finesse et en simplicité et d’un humour rafraichissant. L’après midi vendredi de 14h à 15h30, Éric Bouvron anime une Master classe pour les collégiens sous forme d’ateliers théâtre, percussions et danse africaine. »Un grand moment en perspective qui donne bien le ton du festival « , promet Isabelle Sartori, directrice du Festival.

39 marches

Mais ce n’est que l’ouverture ! On nous annonce encore les 39 marches, une pièce de John Buchan et  Alfred Hitchcock mise en scène par Éric Metayer avec 4 comédiens qui assurent à eux seuls 150 personnages ! Il a décroche le Molière 2010 du spectacle comique et de l’adaptation ! Cinés Palace et la Boite à films programment également un cycle Hitchock à tarif réduit pour les festivaliers sur présentation du billet de ce spectacle des Larmes du rire.

Un spectacle dans un bar

Ou encore « En attendant Julio », où d’après Isabelle Sartori,  l’artiste belge, Angel Ramos Sanchez a « un charisme extraordinaire« . Attention pour le spectacle « No tunes international »du 6 octobre qui a lieu dans un bar, les places ne peuvent pas être prises sur place !

Décapant, absurde et hilarant

Le mardi avec les rois vagabonds est tendre et poétique, le mercredi  décapant, ! « mais ça fait réfléchir », poursuit la directrice. Jeudi, le concert sans retour révèle une force vocale extraordinaire et vendredi, l’absurde set au programme. Et samedi, la leçon de musique vous laisse hilare ! « Il a fait un carton au Festival d’Avignon », rappelle Isabelle Sartori, en chef d’orchestre. Les critiques semblent unanimes, c’est du rire en permanence.

Au TGI d’Épinal

Quant à maitre Fendard sur un prétoire perché … c’est à la salle d’audience du Tribunal d’Épinal que ça se passe ! « De l’absurde total, de la 4e ou 5e dimension, complètement et à mourir  de rire », commente la programmatrice, qui s’enthousiasme également pour les prouesses techniques et l’univers jubilatoire des mangeurs de lapins ou les influx vitaminés des maîtres chanteurs !

Les maternelles aussi

Isabelle Sartori aime tout et elle le dit ! Et vous ? « 10 jours d’inattendu, de rencontres avec une 31e édition qui réserve de beaux moments de surprises, d’hilarité, de poésie et d’émotion », conclut-elle. Il y en a même pour les maternelles avec théâtre et origami lundi.

 

 

 

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page